Page principale - S'identifier - Contact

Téléchargez gratuitement mon livre

"le guide de l'animateur, une heure par semaine pour animer une grande communauté".
Dites moi simplement à quelle adresse je peux vous l'envoyer :

Le guide est également disponible en librairie (FYP éditions 2016 - 20 €)

Des cartes pour décrire des contes

Rencontre avec Vivian Labrie

Mots-clés : , ,

Vivian Labrie est chercheuse au Quebec, spécialiste des . Elle travaille à la représentation des contes sous la forme de cartes. Elle prépare un livre sur le sujet. C'est ce point qui a suscité mon envie de la rencontrer, à la suite de mes propres travaux dans le cadre du livre "Prospectic, nouvelles technologies, nouvelles pensées" sur les différentes façons de penser. Nous avons eu un premier échange le mardi 16 septembre 2008 qui sera suivi je l'espère par de nombreux autres, tant les points de croisement semblent nombreux entre nos approches.
→ plus

Lire la suite...

A la recherche de l’indéterminisme

Notes sur " la querelle du déterminisme "

Mots-clés :

Un texte de René Thom, " halte au hasard, silence au bruit ", a relancé le débat sur le déterminisme (Le Débat n°3 juillet-août 1980 éditions Gallimard, Paris, 192p.). Les arguments pour et contre sont repris dans l’ouvrage " la Querelle du déterminisme " (éditions Gallimard, Paris, 1990). Au début, la question était de savoir si le hasard dans les systèmes sensibles aux conditions initiales n’est pas autre chose que " notre ignorance d’un ordre déterministe microscopique ". Rapidement, le débat a évolué vers le fait de savoir si le monde est entièrement déterminé ou bien s’il laisse une place pour autre chose qui pourrait être au choix : la liberté, le hasard ou la transcendance.

Les différents acteurs de cette querelle font référence aux chercheurs et aux penseurs qui les ont précédés et y ajoutent leurs propres réflexions. Le texte ci-dessous, tente de d’identifier les différents domaines où pourraient se cacher l’indéterminisme.

→ plus

Lire la suite...

La fin cachée d'une légende hindoue

quand les dieux se transforment en démons

Pour illustrer le lien entre la et la ainsi que la difficulté à appréhender avec notre seul bon sens les règles qui régissent les groupes, j'aimerai vous raconter l'histoire complète d'une légende hindoue qui ne nous est parvenue qu'en partie :
Une vieille légende hindoue raconte qu’il y eut un temps où tous les hommes étaient des dieux. Mais ils abusèrent tellement de leur divinité que Brahma, le maître des dieux décida de leur ôter le pouvoir divin et de le cacher à un endroit où il leur serait impossible de le retrouver. Le grand problème fut donc de lui trouver une cachette.
→ plus

Lire la suite...

1+1=1 : la formule des réseaux

On parle de réseau lorsque des éléments interagissent entre eux au sein d’un groupe. Ils sont étudiés aussi bien par les sciences humaines et sociales, les sciences du vivant et de la terre, que les sciences et techniques de l'information et de la communication. De façon étonnante, tous ces réseaux apparemment distincts ont certains points communs.

Ce texte cherche à proposer une synthèse accessible à des non-spécialistes de ce qui est commun (mais aussi différent) dans les différents types de réseaux. Il fait donc appel autant que possible à un vocabulaire usuel. Les termes techniques exacts sont cependant indiqués en note afin de pouvoir faire référence aux différents travaux dans ce domaine qui s’est largement développé depuis une vingtaine d’année [1]. Beaucoup de résultats sont simplement cités mais non démontrés. Ils sont pourtant parfois étonnants voire contre intuitifs et il peut être bon, pour se convaincre de leur bien fondé, de revenir par la suite aux travaux scientifiques.
→ plus

Lire la suite...

Réductionnisme, vitalisme, émergence

Vers un nouvelle science ?

Mots clés : , , , ,

Avant de tenter une synthèse, nous allons terminer notre série de billets sur l'émergence et les sciences de la complexité par une mise en perspective de la notion d'émergence, face au réductionnisme utilisé habituellement en science et au vitalisme par exemple de Bergson.
→ plus

Lire la suite...

Influence de l'intention dans les groupes

Les groupes humains

Mots clés : , , , ,

Après avoir regardé certains aspects des règles et des formes globales dans le cadre de notre série d'articles sur l'émergence, nous allons nous intéresser à un aspect très particuliers des constituants d'un système : que ce passe-t-il si les membres d'un groupe ont une intention, ou bien, dit autrement : quelle est la spécificité des groupes humains ?

Lorsque le tout est constitué d’êtres humains, la notion d’émergence reste valide, mais l’intentionnalité et la réflexivité des acteurs introduisent cependant une dimension supplémentaire, car les acteurs sont plus ou moins conscients du phénomène émergent qu’ils tendent à produire, comme du mécanisme qui y conduit. Ce qui peut modifier le phénomène lui-même.
→ plus

Lire la suite...

Des formes indépendantes des niveaux sous jacents

le niveau global - la morphogénèse

Mots clés : , , , ,

Nous avons vu qu'il fallait prendre en compte trois facettes dans les phénomènes complexes : constituants, règles et phénomènes globaux. Nous avons regardé plus précisément quelques concepts utiles pour parler des règles, nous allons voir aujourd'hui ce qui se passe au niveau global

A ce niveau apparaissent, se transforment et disparaissent des formes. Il existe plusieurs théories pour parler de ces phénomènes, les deux principales sont la théorie des de et la de . Pour ces théories, une forme apparaît dans un milieu à partir d'une situation globale d'instabilité ou plutôt de metastabilité.
→ plus

Lire la suite...

Quelques concepts pour les règles évolutionnaires

l'émergence diachronique

Mots clés : , , , , ,

Après avoir abouti au fait de devoir prendre en compte trois facettes pour traiter les questions de complexité (constituants, règles et systèmes), et après avoir étudié les différents passages entre les deux niveaux locaux et globaux (en prenant en compte les trois facettes, seulement les constituants et le système ou seulement les règles et le système) et la situation particulière du niveau intermédiaire, nous allons terminer cette série d'article sur l'émergence en nous intéressant plus particulièrement à chacune des trois facettes.

Aujourd'hui, nous allons nous concentrer sur les règles. Nous avons vu que les règles locales entre les constituants d'un système se "déplient" pour former des règles globales. Pour cela elles ont besoin d'un nombre plus ou moins grand d'itérations. Nous avons déjà remarqué que les règles locales pouvaient générer :
  • différent types de classes génèrent différent types d'ordres locaux et globaux (homogène, périodique, complexe, chaotique) - dans le cas d'émergence de complexité on parle d'.
  • La possibilité de déplacer le seuil de la loi des grand nombres pour permettre une influence d'un ou quelques constituants même lorsqu'il y a un grand nombre de constituants ( et )
  • La nécessité d'un nombre plus ou moins grand d'itération pour son propre dépliement (passage de règles locales à des règles globales) -
  • L'association d'un très grand nombre de règles génère également de la complexité ()
→ plus

Lire la suite...

Plus d'articles :