Page principale - S'identifier - S'inscrire - Contact

Téléchargez gratuitement mon livre

"le guide de l'animateur, une heure par semaine pour animer une grande communauté".
Dites moi simplement à quelle adresse je peux vous l'envoyer :

Le guide est également disponible en librairie (FYP éditions 2016 - 20 €)

Favoriser la convergence

pour favoriser la cohérence et la coopération dans le groupe

Mots-clés :

 Dans le précédent truc d’animation“comment avoir un groupe qui converge… ni trop ni trop peu!” nous avons vu qu’un groupe équilibré avait une bonne dose de convergence, mais aussi un peu de divergence pour enrichir le débat et même “un soupçon” d’opposition. La coopération consiste donc non pas à imposer une direction mais à favoriser la convergence, la divergence ou l’opposition pour se rapprocher de l’équilibre et permettre au groupe de trouver sa propre voie. Il est facile de favoriser la divergence (par exemple en demandant qui a d’autres idées par rapport à ce qui a déjà été dit) et il est (bien trop) facile de favoriser l’opposition. Mais comment favoriser la convergence ? Il existe plusieurs approches.

Un groupe qui converge… ni trop ni trop peu !

et en bonus : comprendre les crises et les conflits

Mots-clés :

Coopérer ce n’est certainement pas imposer une direction. Cela consiste plutôt à favoriser la convergence du groupe vers une direction qu’il choisira collectivement. Mais si tout le monde va exactement dans le même sens, on perd en richesse. Quel est le bon équilibre ? Il peut être représenté très facilement par un schéma simple. Et en bonus, ce schéma nous permettra de mieux comprendre les crises et les conflits et comment en sortir.


[Conférence en ligne gratuite] Votre groupe plus grand et plus actif en une heure par semaine

ce mardi 27 novembre à 20h heure de Paris

Mots-clés :

Aimeriez-vous avoir votre groupe qui se développe naturellement avec suffisamment de participation et de résultats sans y passer trop de temps ?

Après 15 ans d’essais et beaucoup d’erreurs, j’ai réussi à trouver une méthode simple et efficace pour rendre votre groupe plus grand et plus actif. J’ai pu m’appuyer sur de très nombreux exemples, mais aussi sur les progrès des sciences cognitives, des neurosciences, de la psychologie, de l’anthropologie, de la science des réseaux...

Ce mardi 27 novembre 2018 à 20h heure de Paris, pour vous aider à mieux profiter de mes "trucs d'animation" hebdomadaires, je vous propose les bases avec cette approche pour mettre en place ou réorganiser une communauté de projets dans une conférence gratuite exceptionnelle en ligne. Cliquez sur ce lien pour y participer : https://frama.link/EAGAEsBn
ATTENTION: Je ne peux garantir que 200 places avec une qualité maximale de conférence... Au-delà, le logiciel peut avoir du mal à suivre.

Coopérer c’est bien mais pourquoi ?

Les 3 stratégies : planification, économie, coopération

Mots-clés :

Quand nous cherchons à résoudre une difficulté nous adoptons une stratégie, c’est à dire un « ensemble d'actions coordonnées, d'opérations habiles, de manœuvres en vue d'atteindre un but précis » (trésor de la langue française informatisé, repris par Wikipédia). Mais les problèmes auxquels nous sommes confrontés, sont divers. A quoi sert la coopération ? Comment la positionner face à d’autres stratégies comme la planification ou l’économie ? Dans quel cas la coopération est-elle le plus utile et efficace ?


ATTENTION ! Pas de truc d’animation la semaine prochaine mais à la place un webinaire exceptionnel gratuit pour avoir l’ensemble des bases pour animer votre groupe actif naturellement en y passant qu’une heure par semaine.
Le nombre de places est limité, inscrivez-vous dès maintenant
(mardi 27 novembre à 20h en France et Europe de l’Ouest, 14h au Québec, 19h UTC)

Vos données sont elles compostables et donc réutilisables ? Avec Laurent Marseault

Mots-clés :

 Vous pouvez partager les contenus que vous produisez afin que d’autres puissent en bénéficier, mais vous pouvez également rendre plus facile le fait que d’autres les intègrent dans leurs propres contenus, quelque soit le projet ou le contexte pour lequel le vous avez produit au départ. Laurent Marseault, consultant formateur et… secoueur de méninges, nous donnent quelques astuces pour que nos données et nos contenus puissent être réutilisés le plus facilement possible ; ce qu’il appelle la compostabilité

Contenus compostés

Community manager versus facilitateur de communauté 2 rôles différents ?

Chacun correspond à un type de groupe très différent

Mots-clés :

On connaît le rôle de community manager qui publie des contenus sur des réseaux sociaux et incite les membres de la communauté à réagir. Mais on connaît moins le rôle de facilitateur de communauté. Celui-ci s’applique sur les groupes en réseaux, moins connus que les groupes en étoile. Comment se distinguent ces différents “rôles d’animation”

Pourquoi nous réagissons parfois (souvent) de façon irrationnelle

Le mécanisme qui explique beaucoup des situations de tension et de non coopération

Mots-clés :

Nous ne sommes pas toujours rationnels contrairement à ce que nous aimerions croire. C’est le cas en particulier lorsque nous nous sentons en danger de mort. Dans ce cas, notre raison est remplacé par des mécanismes plus primaires (et plus rapides). Dans un groupe nous nous sentons plus souvent que nous ne l’imaginons en danger de mort. Peu souvent en danger de mort physique, mais très souvent en danger de “mort psychique” car notre identité se construit sur la cohérence entre nos valeurs et nos actes. On peut se trouver aussi en “danger de mort sociale”, c’est à dire être exclu du groupe si nos actes ne sont pas cohérents avec les valeurs du groupe.


Ce mécanisme de réaction face à un danger d’incohérence entre nos actes et des valeurs arrive de façon naturelle bien plus souvent que nous ne le pensons. Et il permet de comprendre de nombreuses situations irrationnelles qui rendent difficiles les relations collectives : le refoulement, l’auto justification, le report de la responsabilité sur d’autres… Mais aussi plusieurs mécanismes que nous avons déjà vu dans de précédents “trucs d’animation” : le “permis de tuer”, le “triangle dramatique”, le “bouc émissaire”. Voici donc une clé pour comprendre… la non-coopération.


Comment et pourquoi on arrête d’être bienveillant ?

Alors qu’on voudrait pourtant que ça se passe bien

Mots-clés :

 Voici un truc d’animation un peu particulier ! J’ai cherché depuis des années à présenter d’une façon nouvelle le mécanisme typiquement humain qui fait que l’on voudrait que tout se passe le mieux possible et que l’on finit par s’étriper ! Ce mécanisme, principalement inconscient, est à l’origine des guerres, mais aussi de la plupart de nos tensions et des conflits qui en découlent.
Il vient pourtant paradoxalement d’une des plus belles choses que l’homme a développé au cours de l’évolution : “ses valeurs” ! Je vous propose de regarder ensemble en détail ce cercle vicieux et comment en sortir. Je vous propose quelques pistes mais aussi d’avancer ensemble sur une question beaucoup moins simple qu’il n’y paraît (mais que nous éludons souvent en considérant simplement que l’autre “est con”... tandis que lui pense de même…)

Plus d'articles :