Page principale - S'identifier - S'inscrire - Contact

Webinaire développez votre groupe

 Conférence en ligne gratuite avec Jean-Michel Cornu
Développez votre groupe naturellement avec une heure par semaine
Le 21 février 2019 à 20h en France et Europe de l'Ouest - 14h Québec -19h UTC
Le nombre de place est limité, inscrivez-vous dès maintenant

Pourquoi être intelligent ne nous empêche pas de faire des choses stupides

L’intelligence individuelle et l’intelligence collective ne suffisent pas...

Mots-clés :

Nous sommes des êtres intelligents et pourtant nous faisons parfois des choses stupides

nous sommes aussi des êtres intelligents collectivement grâce à nos capacités sociales, mais les groupes aussi font parfois des choses stupides. Nous allons voir un biais de notre cerveau qui ne nous empêche pas d’utiliser notre intelligence de façon puissante mais la détourne pour l’appliquer à des choses beaucoup moins utiles… Le biais de confirmation

Démarrez votre groupe en 4 étapes

que vous partiez de zéro ou que vous souhaitiez réorganiser votre groupe

Mots-clés :

Dans les différents trucs d’animation nous voyons comment développer un groupe avec suffisamment de participation et de résultats sans y passer trop de temps. Mais par où commencer quand on part de zéro ? Nous allons voir les 4 étapes à mettre en oeuvre pour arriver progressivement en quelques semaines à une communauté de projets en réseau qui aura tout ce qu’il faut pour continuer de se développer progressivement.

Retrouvons-nous au congrès d’intelligence collective le 1er mars à Marseilles : https://vision-2021.fr/

Comment ٍstimuler sa journée ou une rencontre collective avec Ariane Dupuy

La méthode SAVERS

Mots-clés :

Comment être dans les meilleurs dispositions que ce soit seul, lorsque l’on démarre sa journée ou bien avec un groupe par exemple au début d’une rencontre. Ariane Dupuy, facilitatrice en intelligence collective et somatique nous présente la méthode Savers qui nous aide en 6 courtes étapes à nous préparer à sortir le meilleur de nous même.

Comment organiser un débat en intelligence collective

à l'heure du grand débat en France

Mots-clés :

Au moment du lancement du grand débat, prenons un moment pour réfléchir à la façon dont nous pourrions utiliser l’intelligence collective d’une nation. Les outils de la démocratie -votes, référendums, débats publics- sont très utiles, mais au mieux ils aboutissent à la somme des intelligences individuelles (et au pire à l’intelligence de celui qui a lancé le débat s’il n’écoute pas et ne prend pas en compte les idées qui émergent). L’intelligence collective pour sa part, nécessite que chacun puisse réagir à partir des réactions des autres pour aboutir progressivement, de façon itérative, à des idées que nul n’aurait pu avoir seul. Il existe des premières expériences. Pourrait-on, tester, expérimenter cette voie, pour ajouter un nouvel outil à la démocratie et faire de la France une grande nation de l’intelligence collective ?


Pour en savoir plus, la méthode complète est décrite dans “comment produire à plusieurs centaines de personnes” (partie 1 - partie 2)

On oublie (souvent) de coopérer… quand on se sent en danger…

Le danger ne concerne pas seulement notre survie physique, mais aussi notre survie sociale (le danger d’exclusion du groupe), ou notre survie “psychique” (si nous sommes incohérent avec nos propres valeurs qui nous constituent). Ce sont d’ailleurs ces deux derniers dangers qui sont les plus fréquents dans notre vie et qui sont à la base des tensions qui rendent les conflits humains bien plus durs que les conflits des autres animaux. Comment s’en sortir ?

Comment favoriser le don et les comportements altruistes ?

Mettre en place la "donnaie" pour favoriser le don

Mots-clés :

Je vous souhaite une très belle année 2019, pleine de coopération, de mutualisation et de partage !


Le don est un mécanisme différent de celui de la coopération, mais on peut également favoriser son développement

La coopération se développe grâce à des mécanismes d’estime entre les personnes pour développer la confiance et l’envie de coopérer. Mais peut-on aussi faire quelque chose pour les autres sans attendre de contre-partie de celui qui en bénéficie ou du reste du groupe ? Oui c’est ce que l’on appelle l’altruisme qui est basé sur le don. Il est possible de développer le don et donc les comportements altruisme dans un groupe et nous allons voir comment. Si la monnaie facilite l’échange, alors imaginons la “donnaie” pour faciliter le don.

Pour en savoir plus regardez une présentation et un extrait de mon livre “Tirer bénéfice du don pour soi, pour la société, pour l'économie” (FYP éditions 2013)

un wiki pour favoriser les communs du groupe

avec Florian Schmitt co-créateur et principal mainteneur de Yeswiki

Mots-clés :

Dans les différentes activités qui permettent aux membres d’un groupe de s’impliquer plus facilement, il y a “l’espace de travail” généralement sous la forme d’un site en ligne, qui permet de conserver les informations importantes indépendamment du moment où elles ont été publiées. Pour que cet espace de partage fonctionne bien, il faut qu’il soit facile à lire mais aussi qu’il soit facile d’y écrire. C’est tout l’intérêt d’un Wiki où il suffit de cliquer sur le bouton “éditer” d’une des pages pour se retrouver avec l’équivalent d’un traitement de texte. Aujourd’hui je reçois Florian Schmitt, qui met en oeuvre aux Colibris le projets “Colibris outils libres”. Il est également co-créateur et principal mainteneur d’un wiki qui s’appelle Yeswiki et il nous présente comment démarrer.

Favoriser la convergence

pour favoriser la cohérence et la coopération dans le groupe

Mots-clés :

 Dans le précédent truc d’animation“comment avoir un groupe qui converge… ni trop ni trop peu!” nous avons vu qu’un groupe équilibré avait une bonne dose de convergence, mais aussi un peu de divergence pour enrichir le débat et même “un soupçon” d’opposition. La coopération consiste donc non pas à imposer une direction mais à favoriser la convergence, la divergence ou l’opposition pour se rapprocher de l’équilibre et permettre au groupe de trouver sa propre voie. Il est facile de favoriser la divergence (par exemple en demandant qui a d’autres idées par rapport à ce qui a déjà été dit) et il est (bien trop) facile de favoriser l’opposition. Mais comment favoriser la convergence ? Il existe plusieurs approches.

Plus d'articles :