Page principale - S'identifier - S'inscrire - Contact

Venez découvrir mon dernier livre

Téléchargez le guide de l'animateur
Si vous souhaitez l'avoir au format papier, l'offrir ou simplement me soutenir,
vous pourrez l'acheter ici prochainement

Présentation du livre


Faut-il toujours parler de vidéo à la demande ?

Version imprimable

La vidéo à la demande (VoD) est d'abord née dans le monde des médias. Elle a depuis, son pendant dans le monde de l'Internet grâce en particulier aux technologies de streaming.

Pourtant le nouveau format MPEG-4 pourrait apporter une véritable petite révolution à ce genre de service. Outre une compression des vidéos ameliorée et l'adaptation à une large gamme de débits, le MPEG-4 dispose également d'un atout primordial : l'intégration des médias.

En effet, qui peut encore se contenter de ne recevoir qu'un simple film à l'heure où le DVD intègre de nombreuses versions sous-titrées et doublées ainsi que des informations complémentaires sur le film. Les WebTV l'ont bien compris et proposent des programmes en rich media qui ajoutent le texte, les photos et les hyperliens aux images diffusées.

Les possibilités offertes par le MPEG-4 permettent d'intégrer aussi bien les médias réels (photos, film, paroles) que les médias virtuels (graphismes, mondes virtuels, fichiers midi...). Un visage peut être placé sur un avatar virtuel et parler à partir d'une voix enregistrée ou d'un simple texte tout en choisissant le type de voix. Tout est prêt pour une interactivité qui va bien au-delà d'une simple navigation dans des signets posés dans un film.
Il y a la probablement matière à une réflexion commune entre les professionnels du film, ceux des webTV et ceux du jeu video, pour rendre le "V" de la VoD moins "vidéo", mais plus "versatile".

Source : http://www.fing.org/index.php?rubrique=article&num=964

Copyright © AFING, association loi 1901 - Fondation Internet Nouvelle Génération - Reproduction encouragée sous réserve de citer la source


Jean-Michel Cornu - 15 mars 2001